Et si on cherchait l’emploi de nos rêves, comme on cherchait jadis, notre prince charmant…

Plus petites, on rêvait du beau prince charmant qui arrive sur son cheval blanc pour nous offrir la lune sur un plateau d’argent.  Adultes, nous rêvons toujours, nous sommes toujours en quête d’idéal.  Nous cherchons l’amoureux idéal, l’appartement idéal et bien sûr, l’emploi idéal.  Cet emploi qui répondra à tous nos intérêts et besoins, qui nous permettra de nous réaliser, de nous épanouir, dans lequel on sera considéré et dans le cadre d’un environnement féérique, avec une équipe de travail digne des plus beaux contes de Walt Disney.  Toutefois, au fil des années, force est d’admettre que souvent nos attentes face à un emploi sont irréalistes et que ce prince charmant tant convoité et cet emploi idéal tant recherché n’existent pas.

Ceci ne veut pas dire qu’il ne faut plus rêver, il est normal d’avoir des attentes, de rechercher un emploi qui répond à nos critères et nos préférences.  Il est normal de vouloir se réaliser dans un emploi et d’être bien dans celui-ci.  Cependant, il serait illusoire de penser qu’on peut trouver un emploi qui répond à tous nos besoins et à toutes nos aspirations.  Il faut s’attendre à faire des compromis, à revoir certains critères, à avoir quelques insatisfactions dans le cadre de notre emploi.  L’idéal n’existe pas !

En gardant le cap sur notre quête d’idéal, en plus de ne pas l’atteindre, ceci amène souvent des déceptions et au lieu d’apprécier ce qu’on a, on est en quête de plus, toujours plus.  Le cercle vicieux se poursuit !  Pour en sortir, une stratégie serait de hiérarchiser vos critères, en sélectionner quelques-uns qui sont essentiels à votre bien-être, quelques-uns que vous souhaiteriez avoir, mais pour lesquels vous conservez une certaine souplesse.

Le prince charmant sur son cheval blanc ne viendra peut-être jamais vous convoiter ni vous offrir l’emploi de vos rêves… mais vous devez continuer à rêver.  L’emploi idéal n’existe pas, mais celui qui vous convient, oui !

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *