Anxiété sur fond d’absurde

Bilan de compétences

Selon le dictionnaire français Larousse, l’anxiété se traduit par une inquiétude, une tension causée par l’incertitude, l’attente. Elle peut également se définir comme une sensation de danger, de menace qui allie des symptômes émotionnels, corporels, cognitifs et comportementaux.

Dans ce texte, nous allons parler de l’aspect cognitif, de ces pensées qui nourrissent l’anxiété.

En voici quelques-unes :

  • « Les gens que je trouve compétents sont  meilleurs que moi »
  • « Il faut toujours plaire aux gens »
  • « Face à une absence plus ou moins prolongée sur le marché du travail, ma vie de travail est un échec »

Vous remarquerez que les mots « toujours », « jamais », les « devrait » et les « il faut » sont fréquemment utilisés, ils sont des « générateurs » d’anxiété!

Suite à la lecture de ces pensées, lesquelles vous semblent familières?

Et n’oubliez pas! La meilleure recette pour augmenter l’anxiété est d’exagérer une difficulté tout en sous-estimant ses capacités à y faire face!

Voici quelques trucs de base pour faire diminuer l’anxiété.

Premièrement, il s’agit tout d’abord de prendre conscience de la présence d’anxiété en vous au moment où vous la vivez intérieurement.  La valider en reconnaissant le sens : l’anxiété apparaît suite à la perception d’une menace physique ou/et psychologique. Elle est donc bien réelle. Son message vous dit que quelque chose ne va pas. Il est important d’écouter ce qu’elle a à vous dire en identifiant la raison de sa présence en vous . La compassion, vous connaissez? Soyez doux avec vous-mêmes!

Deuxièmement, dédramatiser : on ne meurt pas d’anxiété. Elle est inconfortable mais non mortelle et… espoir! On peut la gérer!

Troisièmement, identifier la peur ou les peurs qui se cachent derrière l’anxiété pour éventuellement agir sur elles.

Quatrièmement, dissocier l’urgence de l’importance : l’anxiété vous place souvent en situation de panique. Cet état de panique peut être causée par vos peurs et non par vos besoins qui eux, s’avèrent être importants pour votre mieux-être.

Cinquièmement, respirer! Respirer encore! La respiration a pour effet de diminuer l’intensité de la « menace » et de l’émotion de panique.

Sixièmement, se distancer de vos pensées irrationnelles  (qui nourrissent l’anxiété. Les confronter à leur aspect ridicule en y mettant un brin d’humour!

P.S. un truc pour diminuer l’anxiété? Vous l’aurez deviné, c’est l’humour!

Par : Nathalie Gauthier

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *