Traitement choc… Et si parfois c’était la solution

Transition de carrière

Imaginez que vous avez suivi une formation en enseignement du français au secondaire.  Après 4 ans de dur labeur et quelques stages vous arrivez au constat que la gestion de classe est difficile pour vous.  Vous êtes timide, vous avez de la difficulté à prendre votre rôle de leader.  Vous remettez en question votre choix de carrière.   Et si parfois la solution était autre…plutôt que d’éviter ce qui est difficile vous optiez plutôt pour surmonter vos limites et diminuer vos zones d’inconfort.  Et si parfois la solution était un « traitement choc »…

Nous avons souvent le réflexe de penser que si une chose est difficile c’est qu’elle ne nous convient pas.  Ou encore de croire que si nous sommes « vraiment » dans le bon domaine cela va aller de soi et que nous aurons peu d’obstacles sur notre route.  Or ce n’est pas nécessairement le cas. Les difficultés font partie de la plupart des parcours scolaires et professionnels,  à un moment ou un autre.

Ainsi pour reprendre l’exemple de l’enseignant au secondaire qui a de la difficulté à prendre son rôle de leader face à sa classe, il pourrait décider d’abandonner le domaine et se réorienter vers quelque chose de plus facile ou encore opter pour un traitement choc pour développer les aptitudes qu’il lui manque, dans son domaine… même si cette solution ne semble pas nécessairement la plus facile et peut être source d’inconfort.

Ceux qui persévèrent et réussissent ne sont pas à l’abri des difficultés, ils les ont plutôt acceptées comme une réalité inévitable.  Un entrepreneur n’a pas nécessairement des compétences poussées en comptabilité ; un artisan n’a pas nécessairement les aptitudes de vente pour promouvoir ses créations… et un jeune enseignant n’a pas nécessairement tout le savoir-être requis pour bien gérer une classe.  Mais tous peuvent décider d’aller chercher les outils qui leur manquent !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *