Comment tolérer le silence des recruteurs

Orientation professionnelle

« La recherche d’emploi est déjà suffisamment frustrante comme ça, évitez de vous créer des frustrations supplémentaires et inutiles ».

J’entends fréquemment la colère des chercheurs d’emploi envers les ressources humaines et ce qui est jugé comme un manque de compassion et même d’humanité de leur part. Des reproches et des critiques très sévères qui sont souvent justifiés par le manque de rétroaction et le caractère inaccessible des recruteurs.

Suite à l’envoi d’un CV, d’une entrevue ou du rejet de votre candidature, il faut tenter un suivi. Il est toujours intéressant d’obtenir une rétroaction, une seule réponse constructive pourrait vous donner des informations cruciales qui pourraient possiblement vous aider dans la suite de vos démarches.

Toutefois, le danger est d’avoir des attentes irréalistes. La plupart du temps, vous n’obtiendrez aucune réponse ou une qui se limite à des formulations vagues et impersonnelles: sous-qualification, surqualification, sélection d’un candidat correspondant davantage au profil recherché, etc. Il est parfois plus facile, rapide et prudent pour les recruteurs d’agir ainsi.

Ne perdez pas d’énergie à attendre et blâmer les recruteurs. Dites-vous que vous n’êtes pas le seul à avoir vécu une telle expérience dans votre carrière, même les gens qui connaissent maintenant beaucoup de succès se sont déjà faits congédié et fait dire non. Pensez à Walt Disney qui s’est déjà fait renvoyer parce qu’il aurait manqué d’imagination et de créativité! Inspirez-vous de ces gens qui ont su rebondir d’un échec, persévérer et obtenir la réussite qu’il souhaitait. Recentrez votre attention sur votre recherche d’emploi, et dites-vous que la prochaine fois sera la bonne!

 

Audrée Désormeaux

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *